Journées de l'Humain 2017 Penser et agir autrement pour bien vivre

Florence Bouchet

FlorenceBouchet

Il y a 13 ans, alors que j’étais responsable produit chez un éditeur de logiciels, un collègue m’a recommandé d’essayer la Biodanza (qu’il avait découverte peu auparavant par des amis philosophes, mais c’est une autre histoire…). J’étais alors dans une période de vie très stressante. L’effet de la Biodanza a été d’autant plus spectaculaire. Alors que depuis des mois je cavalais entre mon travail et mes enfants et vivais en sensation d’apnée, je suis ressortie dès la première fois remplie du plaisir et de la détente d’une respiration profonde, calme. J’y suis retournée chaque semaine, assidûment. J’arrivais “à fond”, avec des tensions dans la nuque et les yeux fatigués par les heures devant l’ordinateur. Et je ressortais avec un bien-être profond que je prenais soin de faire durer le plus longtemps possible.

Très vite aussi la qualité des moments que je passais avec mes enfants s’est améliorée. Je me suis remise à rire et jouer avec eux. J’avais toujours autant à faire, mais j’ai retrouvé le goût et développé ma capacité de le faire en jouant. J’ai inventé d’autres façons de prendre les “corvées”. J’ai eu la sensation de me remettre à vivre et vibrer plus fort, de “dé-mécaniser” mon quotidien, mes fonctionnements. C’était tellement plus joyeux, tellement plus agréable !

Au bout de quelques mois j'avais la sensation que des micro-briques de mon existence, très basiques, quotidiennes, reprenaient une plus juste place. 3 fois rien parfois, des micro-modifications, mais mine de rien, je me sentais physiquement de mieux en mieux, et j’avais le sentiment de retrouver plus profondément le fil de ma vie… Alors je me suis mise à me demander comment de si simples jeux, mouvements et danses, pouvaient m'apporter cela. C'est pour comprendre et pour approfondir que j'ai entamé la formation de Biodanza à l'Ecole de Biodanza de Toulouse Occitanie (l’une des 11 écoles de Biodanza en France).

“Biodanser” plus et plus intensément m’a fait du bien, le bien-être profond devenant progressivement mon état normal. Et ça été un grand bonheur de comprendre, d’apprendre sur une multitude d’aspects de l’humain, et surtout de les mettre en lien et en perspective. C’était comme reconstruire un grand puzzle à partir d’éléments de compréhension jusque-là disjoints.
J’ai beaucoup apprécié d’échanger, questionner, partager avec le groupe des élèves et avec les enseignants, d’apprendre ensemble, et d’évoluer chacun différemment. Ca a été pour moi une belle aventure humaine de nous voir mutuellement nous épanouir chacun, chacune, tous différents. Aventure qui continue avec une bonne partie du groupe, d’autant plus que l’école est devenue collaborative et que nous sommes 10 à y participer. Vous pourrez d’ailleurs rencontrer certains d’entre nous sur le stand (n°41) aux Journées de l’Humain.

En ce qui me concerne, découvrir comment agit la Biodanza, sa délicatesse et sa puissance, et la liberté qu’elle laisse à chacun d’en faire son miel à sa façon et devenir de plus en plus lui-même, m'a passionnée et m’a donné envie d'en faire mon métier. 

L'occasion s'est présentée beaucoup plus tôt que je ne le pensais, et je l'ai saisie. J’anime aujourd’hui des cours pour adultes et des ateliers pour familles (enfants, ados et leurs parents au sens large) dans la région Toulousaine (Balma, Revel, Lherm, Carbonne, Cazeneuve-Montaut).

Je serai présente tout au long des Journées de l’Humain sur le stand de l’Ecole Collaborative de Biodanza de Toulouse Occitanie, accompagnée souvent par d’autres professeurs issus de notre école ainsi que par des élèves actuels. Des participants de nos groupes hebdomadaires passeront également sur le stand.
Nous serons ravis de vous rencontrer, de répondre à vos questions, vous donner les coordonnées d’un ou plusieurs cours près de chez vous… et si vous pouvez venir samedi de 18h15 à 19h, de vous faire découvrir la Biodanza !